Imprimer en noir du texte photographié (en RVB)

T&T Photoshop Trucs et tutosPublished janvier 8, 2011 at 17:48 No Comments

Une affiche qui mêle couleurs et texte noir

C’est un problème auquel j’ai été confronté, avec l’affiche d’une artiste photographe qui m’a été confiée (l’affiche, pas l’artiste…). Son montage contenait la photo N&B d’une page manuscrite, ainsi que des photos de ce texte sur écran, le tout avec de nombreux éléments en couleur. Comment garder sa lisibilité au texte, en passant du RVB au CMJN? C’est-à-dire comment éliminer les informations sur les couches CMJ du texte et les reporter sur le noir, pour éviter les problèmes de repérage en sérigraphie? En faisant une sélection, puis en travaillant sur les couches? En incorporant un calque en niveaux de gris dans un montage?

Solution : en travaillant sur le retrait sous-couleurs, avant la conversion RVB -> CMJN.

un pixel en noir RVB, avant sa transformation en CMJNVoici une copie d’écran de l’affiche, avec les informations RVB et CMJN par défaut de Photoshop. J’ai cliqué sur un pixel de texte noir et regardé ses valeurs. On voit bien que les couches CMJN se répartissent les informations (86, 85, 79, 100), ce serait un miracle que les pixels de chaque couche se superposent avec précision à l’impression, pour obtenir des lettres nettes et noires… De plus, les encres en sérigraphie étant plus denses qu’en offset, il faudra éviter de maculer. Or la somme de nos valeurs donne 350% d’encrage total. Il ne faut pas se décharger de ce problème en le donnant à l’imprimeur, si on peut l’éviter. Par contre, il faudra dialoguer avec lui, pour savoir quel papier sera utilisé et quel taux d’encrage maximum sa presse pourra traiter.

Voici donc la solution détaillée dans Photoshop :

Réglages GCR dans PhotoshopVotre image RVB ouverte, allez dans le menu Edition > Couleurs. Une zone de dialogue s’ouvre. Dans Paramètres, prenez « Pré-presse pour l’Europe 2″. Ce sont des standards européens, qui gardent les éventuels profils liés à votre photo, et que l’on prend en l’absence du profil précis de la presse souhaitée en sortie. Puis, dans le menu en face de CMJN, prenez tout en haut de la liste : CMJN personnalisé. Une 2e zone de dialogue vous propose, dans Options d’encrage, le réglage Couleurs SWOP. Ce sont des spécifications d’encres américaines, ne les gardez pas. Prenez Eurostandard, couché ou non couché, selon votre choix de papier. Cochez le bouton GCR, devant Type de séparation, si ce n’est déjà fait. Et devant « Densité du noir » : prenez Maximum.

enregistrement des réglages GCR personnalisésLà, logiquement, vous prenez peur, car vous voyez bien que les courbes CMJ ont disparu. Ce n’est pas fini : dans Limite d’encrage, donnez les valeurs que votre imprimeur vous aura fournies, pour éviter le maculage (250% dans mon cas). Validez. La 2e zone de dialogue disparait. Dans la 1re zone de dialogue, enregistrez vos réglages de manière explicite (pas Toto, ni test…). Vous avez également une zone de commentaires que vous pouvez renseigner. C’est très utile comme aide-mémoire (on fait tellement de choses différentes). Validez.

Vos réglages sont maintenant enregistrés dans la liste déroulante des Paramètres et sont sélectionnés, à la place de Prépresse pour l’Europe 2, qui vous a servi de base de réglages, ou de Personnalisés, qui n’étaient que des réglages temporaires. Il ne vous reste plus qu’à valider une dernière fois, puis à passer votre image du mode RVB au mode CMJN, en tremblant un peu pour vos couleurs, c’est tout à fait humain.

les couleurs ne sont pas parties...

Et là, la pipette balayant les pixels de texte noir, l’oeil rivé sur les valeurs CMJN de la palette Informations, vous constatez que le miracle a eu lieu. Non seulement les textes ont été convertis en noir, mais les couleurs autour sont restées préservées.

Alors, pourquoi? Warum? Why? ¿Por Qué?

Souvenez-vous du réglage « GCR ». GCR signifie Gray Component Replacement, c’est-à-dire remplacement des valeur de gris RVB par du noir. En prenant le choix « maximal », nous transférons le plus de valeurs de gris RVB vers la couche de noir CMJN. Mais seulement les valeurs de gris contenues dans les couleurs, pas les couleurs elles-memes. C’est sur ce principe que sont conçus les logiciels d’optimisation d’encrage pour les imprimeurs : moins de risque de maculage, davantage d’économie en encres couleurs.

Après la conversion RVB-CMJN, les noirs sont majoritairement sur la couche N.Si toutefois vous constatez une perte de saturation de vos couleurs, c’est qu’elles ne rentraient de toutes façons pas dans l’espace colorimétrique CMJN, en raison d’une composante lumineuse. On ne peut pas imprimer de lumière, sauf à remplacer tous les livres, revues, journaux par des tablettes et smartphones; mais on n’y est pas encore…

Tags: ,

Proposez un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)