Héberger plusieurs sites WordPress avec un seul abonnement mutualisé

T&T WordPress Trucs et tutosPublished février 22, 2018 at 00:24 No Comments

Le cas présent traitera d’un hébergement chez OVH, de type Pro, incluant 4 bases de données. Il suppose que vous savez déjà créer un site WordPress et le relier à une base de données que vous aurez préalablement créée (donc nécessite d’utiliser une 2e base sur les 4 possibles).

Cas concret : une cliente avocate, ayant déjà son site web professionnel, qu’elle a réalisé lors d’une formation avec moi, souhaite créer un 2e site, spécialisé dans la thématique juridique du divorce. Son premier site étant hébergé chez OVH, avec un abonnement Pro, pas la peine de prendre un 2e abonnement, il lui suffit juste de prendre un nom de domaine sur ce thème.

Dans la pratique, il faudra penser les choses en trois temps :
1er temps, on dépose le nom de domaine (et, pour simplifier, avec OVH)
2e temps, on crée le site, dans un sous-répertoire du site actuel.
3e temps, on recrée les URL (adresse web), qui pointeront vers son nom de domaine et non plus vers le sous-répertoire.

1/ Sur https://www.ovh.com/fr/domaines/ on cherche si le domaine n’est pas déjà pris. (Vous verrez, quand on en trouve un simple qui est libre, on a tendance à croire qu’on a déniché une pépite, et qu’il faut faire vite avant que quelqu’un d’autre ne se l’attribue…). Imaginons qu’il s’appelle « monnouveausite.fr » Une fois le nom déposé, il s’ajoutera à votre interface d’administration « OVH manager ».

2/ Créez, dans votre espace mutualisé, un dossier à l’intérieur de votre dossier WordPress, au 1er niveau, à l’aide d’un client FTP comme Filezilla, Cyberduck, Transmit (que j’utilise). Nommez-le du nom de domaine que vous avez pris, sans le .fr (ça aide à savoir où on est). Mettez dedans le contenu d’un nouveau wordpress, que vous aurez téléchargé, comme vous savez le faire, avec son fichier config.php pointant sur la nouvelle base, laquelle pointe sur ce dossier.
On aura donc quelque chose comme : http://monsiteprincipal.fr/monnouveausite

Je vois 2 intérêts à faire cela : 1/ le nouveau site n’aura ensuite pas besoin d’être déplacé! Le risque d’un déplacement est toujours celui d’une rupture de liens entre ce site et sa base de données. Et toujours un grand moment de solitude quand ça arrive. 2/ On peut faire des tests utilisateurs, grâce au confort de créer un site distant, accessible depuis n’importe où par les personnes autorisées, plutôt que de le réaliser en local sur son ordi, sans partage.

3 a/ Il faut maintenant relier le nouveau nom de domaine à l’hébergement actuel (lien DNS), en configurant un multisite dans OVH Manager. J’ai eu un problème sur cette étape, j’ai perdu beaucoup de temps avant de comprendre que j’étais déclaré contact technique sur le nouveau nom de domaine, mais pas sur les DNS liés à ce domaine. Comme j’étais également déclaré référent technique sur l’hébergement, je croyais à tort avoir toutes les clés en mains… Donc après avoir vérifié que vous avez un accès réel à tout, allez via le Manager dans la partie hébergement du site hôte. Là, allez dans :

« Multisites » -> « Ajouter un domaine ou sous domaine ».
- Sélectionnez le domaine « monnouveausite.fr ».
- Remplissez les champs avec les valeurs suivantes :

Domaine : Ne rien mettre.
Dossier racine : www/monnouveausite
Les autres champs sont facultatifs.

- Cliquez sur « Suivant », puis « Valider ».

Explication de la ligne Dossier racine : le www est la racine du site, c’est ce que vous voyez quand vous entrez dans votre espace mutualisé, avec un client FTP. A l’intérieur du www se trouve le dossier « monnouveausite », que vous avez placé au 1er niveau. Donc sur cette ligne Dossier racine, www est l’équivalent de http://monsiteprincipal.fr/

3 b/ Pour terminer, il faudra aller dans le tableau de bord de WordPress et, dans Réglages généraux, changer l’URL pour indiquer le nom de domaine du nouveau site. plutôt que l’adresse physique du dossier. WordPress réécrira tous les liens vers la base de données. On perdra temporairement le contrôle, puisque l’URL (ancienne) sur laquelle on est deviendra soudain fausse. il suffira de taper l’URL « monnouveausite.fr/wp-login » et retaper les ID/password dans les cases habituelles de connexion admin WordPress pour retrouver son tableau de bord WordPress.

En conclusion, c’est beaucoup plus simple que si on avait eu à faire un déplacement de dossier, ou une migration d’un site local vers un site distant, parce que justement le lien physique ne change pas, seul le lien logique se met à jour. Donc, pas besoin de lancer un script pour réécrire les liens, pas de risque de perte de WordPress…

Proposez un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)